Catégories

Images Aléatoires

  • Photos St Sébastien 2001-21
  • SAINT SEBASTIEN 2008 261
  • Photos St Sébastien 2001-13
  • Photos St Sébastien 2001-28
  • SAINT SEBASTIEN 2008 227
  • St Sébastien 16 janvier 1999-5
Mercredi 25 mars 2015 3 25 /03 /Mars /2015 17:04

Attention !

La fête à la croix Boullenot est fixée cette année au LUNDI de Pâques et non plus comme avant au jour de Pâques.


StSébastien1

Le bâtonnier Richard Simpson propose :

-L'apéritif à partir de midi

-Le pique-nique (apporté par chacun) à partager entre familles et amis et ensuite la traditionnelle kermesse

Selon la météo, repli possible à la maison paroissiale

Tous les confrères sont invités, ils peuvent inviter leur famille et leurs amis.

Par confrerie.st.sebastien.over-blog.com - Publié dans : Message de la Confrérie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 25 janvier 2015 7 25 /01 /Jan /2015 17:40

                                                                                                          Bligny S/ Ouche 17,01,2015

                                                                                               

                                                                                                          HE 10 ,   32-36

                                                                                                          Mt  10,    17-22

 

 

 

 

                     Chers confrères,

                            Vous tous frères et soeurs en Christ,

 

 

Après ce 327° chapitre nous voilà réunis pour célébrer l'eucharistie, sommet de l'action liturgique comme le rappelle Vatican II, tout en faisant mémoire de St Sébastien.

Pour donner sens à notre prière je vous propose un double regard :

l'un sur la parole de Dieu de ce jour,

l'autre sur l'exemple de notre saint patron.

 

 

 

Des 2 lectures je retiens un verset de chaque, qui dans le fond sont très proches.

He « ne perdez pas votre confiance, grâce à elle vous serez largement récompensés »

Et comme en écho dans l'évangile : « celui qui aura persévéré jusqu'au bout sera sauvé »

Confiance et persévérance deux attitudes qui se complètent, qui vont bien ensemble et qui constituent l'espérance chrétienne. Celle-ci ne va pas sans une FOI profonde. Notre devise: FAIRE FIDELE DEVOIR reprend celle des chevaliers de l'Arc, certes. Mais pourquoi en pas dire aussi qu'elle peut convenir à chaque baptisé. Le mot foi en latin se traduit pas FIDES, ce qui en français donnera le mot Fidélité.Vous l'aurez donc compris cette devise chaque baptisé peut la faire sienne.D'ailleurs le règlement intérieur de la confrérie recommande ceci : « chaque confrère se montrera en toute occasion sincèrement chrétien » 

 

 

Voilà donc une belle occasion de se référer à St Sébastien qui nous donne l'exemple d'avoir bien mis en œuvre son propre baptême, reçu probablement à l'âge adulte.

Commandant d'une compagnie d'archers nubiens, estimé de l'empereur, cela ne l'empêche pas d'exhorter Marc et Marcellin de ne pas abjurer leur foi. Il se conduit en fidèle serviteur du Christ. Ce qui déclenche la colère de l'empereur Dioclétien qui le fera livrer aux flèches de ses propres archers! Entre le service de l'empereur et le service du Christ sont choix est fait !

Ce qui fera dire à un confrère, par ailleurs général, intronisé en 1968 qu'il « constitue l'exemple historique du conflit de conscience entre le devoir d'état et les convictions personnelles. »

Il n'a pas perdu confiance (cf He) et la parole de Jésus lui convient bien : « celui qui aura persévéré jusqu'au bout « 

Signe de ce témoignage très fort pour ses contemporains, ils l'enseveliront dans une catacombe où étaient vénérés les premiers apôtres. Elle porte aujourd'hui le nom de catacombe de St Sébastien.

Dans le monde d'aujourd'hui où les voyages sont si faciles, voilà que je me prends à rêver. Si d’aventure il se trouvait parmi les confrères, quelqu’un de qualifié dans l'organisation des pèlerinages, alors, pourquoi la confrérie ne pourrait-elle pas nous inviter à aller nous recueillir au lieu de sa glorification à Rome, à la catacombe de St Sébastien!(Peut-être même que la bannière serait la 1° inscrite)

 

 

 

 

Et nous aujourd'hui ?

Nous ne pouvons oublier que depuis plus de 400 ans la tradition se continue dans le service des malades et le secours mutuel. Cela en représente des confrères qui ont fait « fidèle devoir ».Je suis même surpris, en consultant le liste des bâtonniers, que même pendant la 1° guerre mondiale, comme dans la dernière, la tradition ne s'est pas interrompue. Pourtant cela ne devait pas être facile à ces époques.

Aujourd’hui nous sommes à la fête, et c'est bien. N’oublions pas que le reste du temps il y a le service humble et fidèle des membres actifs, sous la conduite du Supérieur et des bâtonniers.

Il y a aussi le soutien confraternel des membres d'honneur et ce n'est pas insignifiant. La question m'a été posée par un impétrant. La réponse lui est donnée par cette belle célébration.

« Souvenez vous de ces 1° jours où vous veniez de recevoir la lumière du Christ » nous dit également l'épitre aux He.

Que tous en ce jour de fête, nous soyons heureux de notre baptême, et plus heureux encore de faire « FIDELE DEVOIR » de chrétiens.

 

 

                                                                                                    AMEN

Par confrerie.st.sebastien.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 25 janvier 2015 7 25 /01 /Jan /2015 17:37

Messieurs les Abbés,

Monsieur le Conseiller Général,

Monsieur le Maire de Bligny-sur-Ouche,

Chers Confrères,

Mesdames, Messieurs,

 

C’est avec beaucoup de joie que je m’adresse à vous ce matin en tant que représentant des impétrants de la Confrérie Saint Sébastien pour l’année 2015.

 

J’aimerais vous remercier, Monsieur le Supérieur, de m’avoir désigné pour assumer ce rôle de représentant des impétrants, et vous remercier, mes chers confrères, de nous avoir cooptés et acceptés au sein de votre vénérable confrérie de Saint Sébastien et Saint Roch de Bligny-sur-Ouche en Côte d’Or.

 

Durant les quelques minutes qui me sont allouées, j’aimerais vous présenter un rapide panorama des recherches historiques sur « les confréries chrétiennes ».

 

1. Nos historiens commencent dès 1840 à s’intéresser aux corporations, guildes marchandes et autres confréries et ce dans un climat post-romantique caractérisé par un désir de retour à un Moyen-Âge idéalisé.

 

Mais c’est surtout à partir de 1870, dans un contexte de dénonciation des maux liés à l’exploitation des travailleurs et à l’individualisme naissant, que les historiens se sont penchés sur l’histoire des confréries chrétiennes nourrissant ainsi une certaine nostalgie pour une société précapitaliste où les plus faibles étaient protégés et en même temps encadrés dans les structures organiques hiérarchisées. 

 

Cette première période a permis la publication de très nombreuses sources concernant les confréries en particulier leurs statuts, les répertoires de leurs membres, et tout autre document concernant leurs activités.  

 

2. La deuxième période que nous avons identifiée s’étend de l’entre-deux-guerres aux années 1950 durant laquelle l’étude de l’histoire des confréries chrétiennes sera influencée par l’apport de la sociologie, et en particulier par l’étude des structures sociales.    

L’application de ces problématiques sociologiques aux confréries chrétiennes sera essentiellement l’œuvre de Gabriel Le Bras, professeur à l’Ecole des Chartes.

A cet égard, le docteur Jean Grandperrier rédigera son étude sur la Confrérie Saint Sébastien de Bligny-sur-Ouche en se basant sur les travaux de Le Bras et d’autres études datant des années 1950.  

3. La reprise des études sur les confréries date des années 1970 mais il faudra attendre les années 1990 pour qu’un véritable travail de synthèse émerge avec la publication notamment d’une étude sur les confréries médiévales dans le Royaume de France entre le XIIIe et le XVe siècle par Madame Catherine Vincent, aujourd’hui Professeur d'histoire médiéval à l'université de Paris X – Nanterre.

Dans cette étude, le Professeur Vincent identifie un « schéma type » de confrérie autour de 3 axes:

1er axe: la piété et la vie liturgique (« Il ne saurait y avoir de confrérie sans saint patron ni célébrations liturgiques ») ;

2eme axe: la charité (« Le secours du prochain »; « l’entraide spirituelle et matérielle » – la plus fréquente étant l’entraide pour les funérailles) ;

3eme axe: la sociabilité (« pas de confrérie sans banquet » – à cet égard, Le Professeur Vincent estime que la moyenne de présence au banquet oscille entre 100 et 400).

C’est sur ce nouvel élan que la recherche sur le monde confraternel continue aujourd’hui. Citons l’exemple d’une revue historique entièrement dédiée aux confréries chrétiennes et publiée par l’Université de Toronto au Canada sans interruption depuis 1990.

En guise de conclusion, j’aimerais vous montrer à travers quelques exemples, qu’il existe d’autres confréries saint Sébastien qui sont encore actives aujourd’hui :

la confrérie Saint Sébastien de Dambach-la-Ville en Alsace qui a été créée suite aux événements de 1789 durant lesquels la chapelle Saint Sébastien de ce village a été vendue comme bien national et rachetée par 32 donateurs qui se sont constitués en une confrérie saint Sébastien, encore active aujourd’hui, possédant et gérant cette chapelle.

la confrérie Saint Sébastien de Rheinfelden en Suisse qui perpétue la coutume dite « du chant aux fontaines » pour se rappeler l’époque terrible de la peste qui a sévit au Moyen-Âge. Ainsi, tous les 24 décembre, au cœur de la nuit, les membres de cette confrérie parcourent les rues de la vieille ville avec la lanterne de la peste en entonnant des cantiques de Noël.

Cependant, une confrérie chrétienne ne doit pas nécessairement se cantonner à entretenir une chapelle ou perpétuer une tradition, même si ces buts sont parfaitement louables.

Une confrérie doit jouer un rôle dans la société tout en gardant sa vocation chrétienne.

Tel est le cas de la Confrérie Saint Sébastien de Bligny-sur-Ouche, qui tout en transmettant ses propres traditions leurs donnent tous leur sens par le rôle qu’elle joue au sein de l’Église locale et ses activités au service des plus démunis du canton de Bligny-sur-Ouche.

Sur cette première conclusion, permettez-moi, si le temps me le permet, de vous donner encore en quelques mots un exemple récent de renaissance d’une confrérie chrétienne.

Il y a quelques années, avec le soutien d’un prêtre et d’un groupe d’amis, nous avons relancé l’association luxembourgeoise des juristes catholiques (qui s‘appelle « La Conférence Saint-Yves »), une institution qui était importante par le passé dans le milieu juridique voire le milieu politique luxembourgeois et qui était en train de s’éteindre. Par un travail lent et progressif, nous essayons de relancer cette confrérie suivant les mêmes axes identifiés par le Professeur Vincent :

la vie liturgique : réintroduire une vie liturgique dans l’année judiciaire (par la célébration d’une messe de la rentrée judiciaire, une messe pour la fête de saint Yves, et le pèlerinage de la Saint-Yves à Tréguier en Bretagne) ;

 

la charité : qui s’exprimera plus par un effort sur la formation, d’organisation de conférence, et de publication d’un bulletin juridique. Ainsi avant-hier, nous organisions une conférence sur le droit canonique, discipline que nous souhaitons raviver et faire connaitre au sein de la communauté juridique;

 

la sociabilité : nous avons aussi notre banquet auquel nous invitons tous les ans une personnalité. Nous sommes encore en-dessous de la moyenne établie par le Professeur Vincent mais cette année nous espérons l’atteindre dans la mesure où nous recevons pour notre banquet M. Dean Spielmann, le président de la Cour Européenne des Droits de l’Homme depuis octobre 2012.

 

* Mesdames, Messieurs, Chers Confrères, je vous remercie pour votre attention *

 

William Lindsay Simpson

william.simpson@barreau.lu

 

 

VAUCHEZ André, Les confréries au Moyen-Âge: esquisse d'un bilan historiographique, Revue Historique, n°558, 1986, p. 467-477.

LE BRAS, Gabriel, Les Confréries chrétiennes. Problèmes et propositions,  Revue historique du droit français et étranger, recueil Sirey, 1940-1941, Paris, pp. 310-363. Cet article étudie successivement l’évolution historique, la constitution juridique et les contacts sociaux des confréries chrétiennes.

GRANDPERRIER, Jean, La Confrèrie Saint-Sébastien de Bligny-sur-Ouche, Dijon, 1983, page 63. La liste des ouvrages consultés par Grandpierre concernant les confréries chrétiennes mentionne un article de Gabriel LE BRAS de 1940, un article de Joseph DUHR publié en 1939 et une thèse d’histoire du droit publié sur le sujet en 1955.

VINCENT, Catherine, Les confréries dans le royaume de France, XIIIe - XVe siècle, Albin Michel,  Paris, 1994.

Il s’agit du bulletin semestriel Confraternitas (disponible sur le site http://www.crrs.ca/Confraternitas) qui porte sur les confréries chrétiennes en Italie puis s’est élargi progressivement à d’autres pays européens.

Voir le site officiel  de la commune de Dambach-la-Ville http://www.dambach-la-ville.fr/histoire_661.php(consulté le 29.12.2014).

Voir le site Suisse consacré aux « traditions vivantes en Suisse » http://www.lebendige-traditionen.ch/traditionen/00114/index.html?lang=fr (consulté le 29.12.2014).

 

 

« Pèlerinage à Minihy-Tréguier, Sur les pas de la conférence Saint-Yves », Glaube & Leben, Luxemburger Wort, 7 juin 2014, p. 22.

Conférence de Louis-Léon CHRISTIANS, Professeur de l’Université catholique de Louvain, « Béatification et canonisation – un procès entre droit et théologie ? », 14 janvier 2015 (Centre Jean XXIII - Luxembourg).

 

Par confrerie.st.sebastien.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 13 janvier 2015 2 13 /01 /Jan /2015 11:56

Chacun est invité:

 

9h30 : Rassemblement des confrères à l'hôtel de ville de Bligny sur Ouche

9h45 : Accueil au son traditionnel du "Huron" puis chapitre à l'hôtel de ville.

11h : messe solennelle 

16h30 Vêpres chantées; investiture du nouveau bâtonnier.

Par confrerie.st.sebastien.over-blog.com - Publié dans : Information
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 22 septembre 2014 1 22 /09 /Sep /2014 20:39

Rappel : dimanche prochain, journée des bâtonniers ; tous les confrères sont invités à la messe à 11H en l'église de Bligny.

Par confrerie.st.sebastien.over-blog.com - Publié dans : Information
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Calendrier

Mars 2015
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés